Pico y pala

  • Projection-débat « Minga, voix de résistance »

    Vendredi 28 février 2020 à 19h

    au CENTRE KEN SARO-WIWA, 63 rue de Buzenval, 75020 Paris

    « Minga, voces de resistencia », film documentaire de Pauline Dutron et Damien Charles, 2019, 1h26, VOSTFR.

    La projection sera suivie d’un débat organisé par PICO Y PALA, En présence de :

    • Fred Lyra, membre d’Autres Brésils et philosophe
    • Bruno Hervé Anthropologue, spécialiste des peuples autochtones et des projets d’extraction minière.

    De la Patagonie aux montagnes du Mexique, des communautés se soulèvent. Elles dénoncent la destruction de leurs territoires et de leurs vies. Puisant dans leurs héritages culturels, elles s’organisent pour arrêter le carnage et créer des solutions inspirantes. Le documentaire Minga est un écho de ces voix de résistance.

    Zapatistes, Mapuche, mouvements paysans, Garifunas, Lencas, mouvement des “sans terre”, Guaranis Kaiowas, Nasas, Wayuus, les peuples originaires d’Amérique latine, comme les descendants de celles et ceux qui y sont venus de gré ou de force, cultivent un lien à leur territoire qui questionne notre propre rapport au monde. Lorsqu’arrivent les mines, les forages pétroliers, les projets touristiques ou que les forêts sont rasées pour y planter canne à sucre et soja, ces communautés s’opposent au péril de leurs vies à ces “projets de mort”. Ces femmes et ces hommes distinguent avec clairvoyance les racines des maux qui les rongent, et proposent autant de solutions.

    Les réalisateurs, Pauline et Damien, sont partis deux ans à leur rencontre et leur ont laissé une liberté de parole totale. Leurs témoignages, issus de terres si différentes, tissent une histoire commune, colorée de sagesse et de détermination.

    Découvrez la bande-annonce sur leur site internet: https://minga-docu.net/fr/

PICO Y PALA

Paris & Ile-de-France

Un collectif de diffusion du cinéma engagé  latino-américain

Nous sous-titrons les films, les archivons, et organisons des projections-débats pour mettre en lumière des problématiques politiques et sociales d’Amérique latine tout aussi bien d’actualité en France.  Il s’agit de donner à voir une autre utilisation de l’outil cinématographique, en dehors des circuits commerciaux, et dans une perspective d’éducation populaire.

Par nos actions et les caisses de soutien, nous tenons à soutenir les mouvements sociaux, les documentaristes et les lieux qui nous accueillent.